24.06.2020, 00:01
Lecture: 7min

Coronavirus: le secteur alimentaire a été l'un des moins touchés par le confinement

Premium
chargement
Les scènes de ce type se sont multipliées dans les magasins d'alimentation à travers la Suisse, surtout lors de l'annonce du semi-confinement.

PANDÉMIE La fermeture des restaurants et des frontières a «boosté» les ventes des commerces alimentaires. Coop et Migros ont, notamment, tiré leur épingle du jeu. Le secteur a moins souffert que les autres durant la crise, mais accuse tout de même le coup.

La fermeture forcée des magasins non essentiels a plongé le moral des détaillants dans les chaussettes. Leur chiffre d’affaires d’avril a plongé de 19,9% par rapport à avril 2019, selon l’Office fédéral de la statistique (OFS). Mais il est une catégorie qui a le sourire: celle des commerçants de denrées alimentaires. Leurs ventes ont explosé pendant les mois de fermeture. De combien? «L’équivalent d’une année de chiffre d’affaires de Denner», soit...

À lire aussi...

Coronavirus: à Genève, l’aide alimentaire sera décentralisée dans les communesCoronavirus: à Genève, l’aide alimentaire sera décentralisée dans les communes

ConsommationAprès plus de quinze ans, Chippis retrouve un magasin d’alimentationAprès plus de quinze ans, Chippis retrouve un magasin d’alimentation

ConsommationAliments: le Conseil fédéral accepte une harmonisation de l’étiquetageAliments: le Conseil fédéral accepte une harmonisation de l’étiquetage

Vers une amélioration de l’étiquetage

Bonne nouvelle pour les consommateurs: le Conseil fédéral va procéder à plusieurs modifications sur les étiquetages des...

  28.05.2020 06:44
Premium

Top