24.06.2020, 10:05

Transports publics: pas de hausse des prix en 2021, l’AG pour étudiants sera supprimé

chargement
Tous les clients pourront acquérir une carte AG mensuelle sans avoir d'abonnement demi-tarif. (Illustration)

Décision La crise du coronavirus a frappé les transports publics mais les abonnements ne coûteront pas plus chers en 2021. Les voyageurs recevront un dédommagement en cas de retard d’au moins une heure.

Les transports publics vont lancer de nouvelles offres pour ramener la clientèle après la pandémie de coronavirus. Elles concernent notamment les jeunes. Et ils n’augmenteront pas leurs prix en 2021, malgré un manque à gagner attendu de 25 à 30%.

Tous les clients pourront acquérir une carte AG (abonnement général) mensuelle sans avoir d’abonnement demi-tarif, détaille l’Alliance SwissPass dans un communiqué diffusé mercredi. Ils pourront profiter du confort de l’AG pendant de courtes périodes, en contrepartie de quoi la durée contractuelle minimale de l’abonnement annuel passera de quatre à six mois.

Les personnes de 25 ans obtiendront elles un rabais de 500 francs sur l’AG. Les enfants non accompagnés voyageront gratuitement jusqu’à leurs six ans, puis pour 19 francs par jour au maximum jusqu’à leurs seize ans.

AG pour étudiants supprimé

L’AG Junior pour étudiants, adressé aux personnes de 25 à 30 ans qui fréquentent une université ou une haute école, sera supprimé. Il crée en effet une inégalité de traitement au sein de cette catégorie d’âge, relève l’Alliance Swiss Pass. Les détenteurs de tels abonnements recevront une bonification de 500 francs lors de l’achat d’un AG adulte à titre de mesure d’atténuation.

 

 

D’autres nouveautés concernent la jeune clientèle. L’abonnement seven25 deviendra valable jusqu’à 7 heures du matin les samedis, dimanches et jours fériés généraux, comprenant ainsi les premières relations matinales du lendemain.

Les enfants entre 6 et 16 ans pourront désormais utiliser la carte journalière enfant, qui coûte 19 francs en deuxième classe, dans toute la Suisse sans être accompagnés. À partir de décembre 2021, les enfants jusqu’à 6 ans pourront voyager gratuitement qu’ils soient accompagnés ou non.

Assortiment dégriffé élargi

L’assortiment dégriffé sera élargi avec la création d’un surclassement, qui permettra aux clients en possession d’un titre de transport de 2e classe de passer en 1ère à un prix avantageux en fonction des disponibilités.

Une offre dégriffée pour petits groupes sera aussi introduite dans le courant de l’année prochaine. Elle est destinée aux groupes de trois à neuf personnes. Les deux offres s’appuient sur l’assortiment dégriffé existant. Elles sont uniquement disponibles en ligne et liées à un train précis.

Dédommagements

Enfin, à partir de 2021, les voyageurs recevront un dédommagement sur leurs titres de transport en cas de retard d’au moins une heure. Ils se verront rembourser 25% du prix payé si le retard est supérieur à 60 minutes et 50% s’il dépasse deux heures, pour autant que le titre de transport dépasse 5 francs.

Les titulaires d’abonnements bénéficieront eux aussi d’une indemnisation calculée en fonction de la valeur journalière de l’abonnement. L’indemnisation pourra totaliser au maximum 10% de la valeur de l’abonnement.

Enfin, l’AG chien actuel, d’un prix de 805 francs, sera remplacé par un passeport pour chien qui ne coûtera plus que 350 francs. Celui-ci sera disponible sur le SwissPass et liera de manière fixe un chien et un maître. Parallèlement, le prix de la carte journalière pour chien sera réduit de 10 francs.

Perspectives moroses

Ces nouveautés sont introduites malgré les perspectives moroses de la branche. Ces trois derniers mois, les entreprises de transports ont subi un manque à gagner de presque deux tiers de leur chiffre d’affaires. Pour le trafic transfrontalier, le recul par rapport à 2019 est de 50%, de 60% pour le trafic régional, a indiqué Bernard Guillelmon, président de l’Alliance Swiss Pass et chef des BLS.

La vente de billets unitaires a presque entièrement cessé par moments et se situe actuellement à environ 60% de moins que l’année dernière. Pour 2020, les transports publics suisses s’attendent à subir un recul des recettes totales de 25 à 30% par rapport à 2019.

Malgré ces perspectives, la branche a décidé de ne pas augmenter ses prix, pour la quatrième année consécutive. Les diminutions de coût dans le trafic régional voyageurs dues à la baisse du prix des sillons dès 2021 seront en outre reversées aux commanditaires, ce qui allégera la facture du contribuable.

Pas d’«idées innovantes»

Pour la fondation alémanique de protection des consommateurs, les offres annoncées contiennent quelques nouveautés intéressantes. Mais «des idées innovantes» pour ramener les clients vers les transports en commun manquent toutefois, estime-t-elle dans un communiqué. Les prix des billets n’augmenteront pas, mais les organisations de consommateurs avaient exigé en mars que les usagers bénéficient de la baisse du prix des sillons dès 2021.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Transports publicsTransports publics: les trains internationaux vont circuler de nouveau vers l’Italie dès le 29 juinTransports publics: les trains internationaux vont circuler de nouveau vers l’Italie dès le 29 juin

SécuritéTransports publics: près de 210 accidents graves ont été recensés en 2019Transports publics: près de 210 accidents graves ont été recensés en 2019

MobilitéTransports publics: la Suisse n'aura pas de réseau de bus longue distanceTransports publics: la Suisse n'aura pas de réseau de bus longue distance

MesuresLes personnes handicapées pourront accéder plus facilement aux transports publicsLes personnes handicapées pourront accéder plus facilement aux transports publics

On décortiqueCoronavirus – Fake news: non, le masque n’est pas obligatoire dans les transports publicsCoronavirus – Fake news: non, le masque n’est pas obligatoire dans les transports publics

Top