Avec José Vouillamoz et Didier Joris, on a dégusté la diolle, disparue depuis plus d’un siècle

chargement

Papilles José Vouillamoz et Didier Joris ont ressuscité la diolle, un vieux cépage valaisan disparu depuis 1903. Quelques privilégiés, dont nous fûmes, ont dégusté le premier millésime.

 02.04.2018, 18:30
Lecture: 5min
Premium
1/2  

"Superbe! Bravo Didier!" Pour l’ampélologue José Vouillamoz, c’est un grand moment. Il déguste pour la première fois la diolle qu’il a contribuée à sauver en 2007 et que son ami Didier Joris a vinifiée.

"Ça part sur les agrumes, orange, mandarine, une note un peu amigne en premier nez, puis les épices arrivent… Le poivre blanc qu’on retrouve...

À lire aussi...

VinicultureCombien coûte vraiment une bouteille de fendant selon Didier Joris ?Combien coûte vraiment une bouteille de fendant selon Didier Joris ?

Interview"Les cépages patrimoniaux constituent le cœur du bouquin et l’essentiel de mon cœur.""Les cépages patrimoniaux constituent le cœur du bouquin et l’essentiel de mon cœur."

"WINE GRAPES"1368 cépages racontés au grand monde1368 cépages racontés au grand monde

LIVRELe nez dans les racines du vinLe nez dans les racines du vin

Le nez dans les racines du vin

José Vouillamoz a passé huit ans à étudier l'ADN des cépages valaisans et valdôtains.

  07.12.2011 00:01
Premium

Top