08.05.2019, 05:30
Lecture: 9min

Chez Paou redonne un souffle à leur vie: des actuels et anciens résidents témoignent

Premium
chargement
Dans la maison de Chez Paou à Saxon, une quinzaine de personnes sont hébergées. Dont Antonio (de face) qui prend le café avec Marine Buchs, responsable du secteur hébergement et centre de jour, et un autre résident.

Série 2/2 Les foyers de Chez Paou, fondation qui fête ses 25 ans, affichent quasi complets. En plus d’héberger les personnes sans toit, la fondation a développé une palette d’activités pour les personnes en difficulté. Des anciens ou actuels résidents racontent leurs expériences.

Retrouver l’envie de continuer à vivre. Pour de nombreux résidents de Chez Paou – qui accueille les personnes sans domicile fixe depuis vingt-cinq ans – la fondation valaisanne est la solution de la dernière chance. «Avant, je ne vivais plus, tellement j’étais en proie aux angoisses. Je ne sais pas ce que je serais devenu sans Chez Paou. Ici, je me sens en sécurité», confirme Antonio (51 ans), un Valaisan...

À lire aussi...

PrécaritéJean-Yves Raymond, directeur de Chez Paou: «L’avenir est préoccupant pour les jeunes qui passent à travers le filet social»Jean-Yves Raymond, directeur de Chez Paou: «L’avenir est préoccupant pour les jeunes qui passent à travers le filet social»

Top