Conseil d’Etat: toujours observatrice, moins souvent faiseuse, la ministre valaisanne Esther Waeber-Kalbermatten s’en va

chargement

Une page qui se tourne Alors qu’elle a marqué l’histoire du canton comme première femme ministre élue, elle part sur un bilan qu’elle juge très bon. Un avis pas partagé par tous, notamment par ceux qui attendaient beaucoup d’une femme socialiste au milieu d’un gouvernement majoritairement masculin et de droite.

 30.04.2021, 18:00
Lecture: 13min
Premium
Esther Waeber-Kalbermatten aura été marquée par cette dernière année de pandémie, où la charge de sa responsabilité fut lourde. A bientôt 69 ans, elle va pouvoir se consacrer désormais à sa vie privée.

«J’ai une heure. Ensuite je dois recevoir Mathias Reynard pour lui présenter les chefs de service.» A quelques jours de passer le témoin à son successeur, Esther Waeber-Kalbermatten entame le sprint final de ses douze ans au gouvernement. Juste avant de refermer définitivement la porte, elle nous a accordé un entretien bilan.

La politicienne vient au rendez-vous avec...

À lire aussi...



DEPENDANCESAudit d’Addiction Valais: graves infractions dans les processus du personnelAudit d’Addiction Valais: graves infractions dans les processus du personnel


AidesCoronavirus: en Valais, 3 millions de francs en plus pour la cultureCoronavirus: en Valais, 3 millions de francs en plus pour la culture

Top