12.03.2020, 13:22

L’Etat du Valais va accorder un soutien supplémentaire aux crèches et aux primes maladie

chargement
Les structures d'accueil valaisannes vont bénéficier d'un coup de pouce du canton.

Grand Conseil La réforme de la loi fiscale adoptée par le Grand Conseil comporte un volet social qui se traduit par une hausse des moyens attribués par le canton aux structures d'accueil. Un référendum n’est pas exclu.

La réforme fiscale des entreprises acceptée par le Grand Conseil jeudi se traduit, aussi, par des mesures sociales. Elles ont été introduites pour compenser les baisses d’impôts dont bénéficient les sociétés. Le conseiller d’Etat Roberto Schmidt a estimé ces améliorations sociales à 38 millions.

Salaires augmentés dans les crèches

Parmi les compensations sociales prévues, il y a une augmentation des moyens engagés par l’Etat en faveur des crèches. Roberto Schmidt a expliqué que le salaire du personnel des crèches va être augmenté de 5%, ce qui représente une hausse de 7000 francs par an. La rémunération des parents d’accueil va passer de 5 fr. 50 à 7 fr. 50 par heure et par enfant. Le nombre de places dans les crèches et UAPE va être augmenté.

La nouvelle loi apporte aussi un montant de 10 millions de francs supplémentaires pour les subventions aux primes d’assurance maladie.

Des rabais pour les entreprises

La réforme concerne toutefois essentiellement les entreprises. Jusqu’à maintenant, l’impôt sur le bénéfice qui les frappe se situe à 12,6% pour les sociétés dont le bénéfice ne dépasse pas 150 000 francs et 21,6% pour les autres. Il va désormais passer à 11,9% pour les sociétés avec un bénéfice de 250 000 francs ou moins et 17% pour les autres.

Un coût pour les communes

La réforme fiscale va peser sur les finances des communes. Celles-ci perdront 44 millions tout de suite et 11 millions supplémentaires dans dix ans, lorsque l’impôt foncier sur les outils de production des entreprises sera supprimé.

Menace d’un référendum

La réforme de la loi fiscale a été acceptée par 82 députés contre 25 (AdG et Verts) et 19 abstentions (UDC).

Lors du débat final, les Verts ont déclaré qu’ils allaient étudier l’opportunité de lancer un référendum. De son côté, le Parti socialiste se déterminera sur un éventuel référendum lors d’un conseil de parti prévu le 24 mars prochain.

Les Verts n’est pas favorable à la politique consistant à faire venir plus d’entreprises dans «une vallée du Rhône sur-bétonnée».

De son côté, l’Alliance de gauche regrette que les entreprises ne participent pas au financement des améliorations sociales qui seront à la seule charge des collectivités publiques.

Une nouvelle réforme à venir

La nouvelle mouture de la loi fiscale acceptée par le Grand Conseil ne contient pas de changement pour la majorité des personnes physiques. Une nouvelle révision devrait avoir lieu prochainement, a promis le ministre des finances.

C’est à ce moment-là que la question de la hausse des déductions liées aux primes maladie va être discutée, comme celles qui concernent les frais de garde des enfants.

L’UDC a inisisté pour ajouter de telles déductions déjà maintenant, ce que les autres groupes de droite ont refusé pour ne pas déséquilibrer le paquet.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FiscalitéRéforme fiscale des entreprises: le volet valaisan est encore en discussionRéforme fiscale des entreprises: le volet valaisan est encore en discussion

FiscalitéFrais de crèche: vers une hausse des déductions en Valais, mais pas tout de suiteFrais de crèche: vers une hausse des déductions en Valais, mais pas tout de suite

Fiscalité«Le Valais est le canton le plus attractif pour 95% des entreprises»«Le Valais est le canton le plus attractif pour 95% des entreprises»

Top