Le canton subventionnera la sécurisation des torrents de l'ouest de Vétroz

chargement

Grand Conseil Les aménagements des torrents de l'ouest de Vétroz seront subventionnés à hauteur de 9,6 millions par le canton et la Confédération. Le Grand Conseil a accepté l’octroi de ce financement mercredi. Le projet veut réduire en priorité les dangers de crue de ces cours d’eau.

 13.11.2019, 13:41
Le torrent de Creusettaz réagit mal aux intempéries, comme ici en août 2019.

Un montant de 9,6 millions, sur un projet à 12,8 millions: c’est la part (75%) que prendront en charge le canton et la Confédération pour réaménager les torrents de l’ouest de Vétroz. Mercredi, le Grand Conseil a accepté cet octroi de subventions.

Eviter 38 millions de dommages

Le projet concerne les torrents de Creusettaz, des Plantys et d’Aven-Péteille, dont l’écoulement se poursuit dans le canal du Couchant. L’objectif prioritaire des travaux: sécuriser ces cours d’eau très sensibles aux crues durant les intempéries. Le projet permettra en outre d’en revitaliser certaines parties en y amenant une plus-value écologique ou paysagère, ainsi que de mettre à jour l’infrastructure d’évacuation des eaux.

Il permettra enfin d’éviter des dommages cumulés de l’ordre de 38 millions en cas de crue centennale avec une inondation généralisée.

Abstention des Verts

Le Parlement s’est prononcé largement en faveur de l’octroi de subventions étatiques, par 114 voix pour, zéro contre et 7 abstentions. Seul le groupe Vert s’est abstenu. Le député Lucien Barras a déploré un manque de planification de la part des autorités des précédentes décennies qui ont laissé transformer une zone de marais (où se déversent les torrents) en zone d’habitation. 

Sans subventions, pas de mesures écologiques 

Président de Vétroz, Olivier Cottagnoud réagit au vote positif du Grand Conseil: «Je me réjouis de la quasi-unanimité. Il est dommage que les Verts n’aient pas saisi l’importance écologique du projet. La commune a mené plusieurs réalisations environnementales récemment, à l’image de la revitalisation d’une tourbière ou la création de biotopes. Ce projet va renaturer le canal du Couchant, qui permettra d’établir des liaisons biologiques avec les mesures actuelles. Sans ces subventions, nous n’aurions pas eu les moyens de ces réalisations.»

Après une phase participative, le projet n’a suscité aucune opposition lors de sa mise à l’enquête en mars. Les travaux devraient débuter en début d’année prochaine et s’étendre sur au moins trois ans.

A lire aussi: Notre article sur la phase participative du projet


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Grand ConseilLe Grand Conseil accepte un crédit de 5,36 millions pour sécuriser la Navizence et le torrent de CorniollaLe Grand Conseil accepte un crédit de 5,36 millions pour sécuriser la Navizence et le torrent de Corniolla

Top