Les relations troubles entre des jeunes UDC valaisans et l’extrême droite

chargement

Militantisme Conversations racistes et slogan identitaire: au moins trois membres des jeunes UDC valaisans ont des liens avec un groupe militant d’extrême droite.

 31.08.2021, 05:30
Lecture: 7min
Premium
Le groupe Militants suisses était à l'origine de la banderole posée à Sion en décembre dernier.

Insultes raciales, contenus xénophobes et violents. Des propos haineux ont été diffusés sur un groupe de messagerie d’un mouvement d’extrême droite romand, baptisé Militants suisses. Ce dernier, formé en novembre dernier, a été alimenté pendant cinq mois au moins, avant de disparaître des radars. Une poignée de jeunes UDC valaisans on rejoint le canal Telegram (un service de messagerie...

À lire aussi...

A Table«Haute Raclette», un livre pour secouer la caséine«Haute Raclette», un livre pour secouer la caséine

Bilan hebdomadaireCoronavirus: la vaccination au plus bas en ValaisCoronavirus: la vaccination au plus bas en Valais

EpidémiePourquoi on ne connaît pas le taux de vaccination par commune en ValaisPourquoi on ne connaît pas le taux de vaccination par commune en Valais

En continuSport Express Valais – Hockey: des animations autour du derbySport Express Valais – Hockey: des animations autour du derby

avant matchGiacomo Casserini, un homme de derbys qui recherchait un nouveau défiGiacomo Casserini, un homme de derbys qui recherchait un nouveau défi

Top