Nicolas Bourquin, un profil fédérateur à la tête du Service valaisan de la chasse

chargement

Nicolas Bourquin Le nouveau chef du Service valaisan de la chasse entrera en fonction dans un climat serein le 1er mars prochain. Trois semaines après sa nomination à l’un des postes les plus exposés de l’administration, ni les chasseurs ni les milieux de protection de la nature ne formulent de critiques à son encontre. Un atout pour le quadragénaire bernois qui devra faire oublier les polémiques.

 07.12.2020, 18:00
Lecture: 5min
Premium
Avec son profil de biologiste et de chasseur, Nicolas Bourquin convient à la fois aux chasseurs et aux représentants des milieux de la nature.

Le Conseil d’Etat valaisan se savait attendu au tournant. En faisant de Nicolas Bourquin le nouveau chef du Service de la chasse, il a su éviter une nouvelle polémique. En effet, tant les chasseurs que les représentants des milieux de protection de la nature saluent la nomination du successeur de Peter Scheibler, qui partira à la retraite le 1er...

À lire aussi...

ChasseValais: un garde-chasse se défend devant la justice pour la détention de deux aiglonsValais: un garde-chasse se défend devant la justice pour la détention de deux aiglons

Grand ConseilJacques Melly s’explique sur les affaires de chasse en ValaisJacques Melly s’explique sur les affaires de chasse en Valais

ReportageAprès le non à la loi sur la chasse, les partisans en ordre de bataille pour la suiteAprès le non à la loi sur la chasse, les partisans en ordre de bataille pour la suite

Top