Ouvrages d’art: le tunnel du Stägjitschugge entre Stalden et St. Niklaus

chargement

17/20 «Le Nouvelliste» propose une série de 20 épisodes consacrée aux ouvrages d’art et cols alpins valaisans. Grâce au tunnel du Stägjitschugge, la route entre Stalden et St. Niklaus est sécurisée.

 24.06.2020, 21:00
Le tunnel du Stägjitchugge, entre Stalden et St. Niklaus, pour sécuriser la route.

En collaboration avec le Service cantonal de la mobilité.

Le tunnel du Stägjitschugge, entre Stalden et St. Niklaus en direction de Zermatt a été inauguré en 2008. Montagnes hautes, falaises abruptes, blocs de pierres qui se détachent, la géographie du Nikolaital est bien connue pour ses chutes de pierres et a toujours posé des problèmes pour assurer la sécurité des routes. Grâce à la construction du tunnel du Stägjitschugge, les risques ont été minimisés. 

Le tronçon entre Stalden et St. Niklaus est une zone dangereuse à cause de ses chutes de pierres. Pour le canton du Valais, il n’était plus possible à long terme de financer des mesures préventives efficaces et qui se sont avérées coûteuses. En 1996, la route a été intégrée au réseau des routes nationales et le nouveau projet a pu ainsi bénéficier des aides de la Confédération pour son financement.

Un exploit technique 

Le tunnel a coûté environ 150 millions de francs, avec une participation de la Confédération à hauteur de 74%. L’ouvrage a souvent été qualifié de «construction routière du siècle dans le Nikolaital». «A raison», estime le responsable des routes Martin Sarbach, qui a supervisé, à l’époque, la réalisation comme maître d’œuvre pour le Service de la mobilité.

Car avant le début des travaux, de graves accidents ont eu lieu dans les tunnels du Mont-Blanc, du Tauern et du Gotthard. «A la suite de ces accidents, le tunnel a été équipé des technologies les plus optimales en la matière. Aujourd’hui encore, le tunnel correspond aux standards les plus actuels. A l’époque il s’agissait d’une sorte de réalisation pionnière en la matière», explique Martin Sarbach.

Selon le responsable, des difficultés n’ont été rencontrées qu’au début du projet: l’espace restreint nécessitait qu’un tunnel à deux voies soit construit et il a été difficile d’amener sur place les machines appropriées car la surface était limitée, à l’extérieur de la galerie aussi.

La route étant régulièrement empruntée par des poids lourds, le tunnel a dû être construit à une hauteur de 5,2 mètres. Le volume du tunnel, y compris les galeries de sécurité, se monte à plus de 184 000 m³. «La totalité du matériau extrait de la galerie a pu être réutilisée dans les environs, pour des remblais à Saint-Nicolas, pour la production de béton ou pour des constructions routières à Kalpetran.» 

Entretien chronophage

«Les tunnels sont une bonne chose, mais ils demandent aussi du temps et sont chers à l’entretien», explique le responsable. Le tube complet doit être entretenu annuellement. A côté du nettoyage habituel des voies et des murs, l’électronique est aussi minutieusement contrôlée. De la même manière, les ventilateurs, les clapets d’incendie ainsi que les câbles de l’alarme à incendie doivent être vérifiés.

Bien que l’on n’ait jusqu’à présent enregistré aucun problème majeur, Martin Sarbach, en collaboration avec le Service du feu, envisage régulièrement tous les scénarios possibles.

L’ancienne route est toujours entretenue, en prévision d’une situation extrême dans laquelle elle devrait être empruntée. Dès le premier jour de l’inauguration, le 14 novembre 2008, on a reconnu unanimement l’importance de l’ouvrage pour les transports et toute la région.

Jonathan Summermatter

Fiche technique

Construction: 2002 - 2008
Type: tunnel à deux voies
Longueur: 2,3 km
Hauteur: 5,2 m
Largeur des voies: 7,50 m
Volume: 184 480 m³


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

16/20Ouvrages d’art: sur la route des barragesOuvrages d’art: sur la route des barrages

Top