Bienvenue au Spot, nouveau pôle théâtral de Sion

chargement

Mue Suite à la fusion administrative du Théâtre de Valère et du Petithéâtre de Sion annoncée en juin 2020, la nouvelle équipe en place a dévoilé ce vendredi son identité, sa philosophie et sa programmation. Coup de projecteur.

 03.09.2021, 19:00
Sébastien Gattlen, conseiller municipal et président de l’ATVP, Stefan Hort, directeur du Spot, et Anaël Antille, responsable de la communication, et dans leurs mains, le «Washington Spot», journal des théâtres qui paraîtra régulièrement.

On pourra y lire l’acronyme de Sion Pôle des Théâtres. On pourra y voir une référence au projecteur sans qui la scène, l’abstraction théâtrale n’existent pas. On pourra encore se dire que sur la place des théâtres, c’est le spot où on aime se retrouver avant, après, pendant les spectacles, ce point de la ville où ça se passe. Et on pourra aussi imaginer que le Spot, c’est tout ça à la fois et plus encore. Le nouveau directeur des lieux, Stefan Hort, et son équipe sont très heureux de ces différentes lectures, toutes emblématiques de la philosophie d’ouverture qui va régner sur la nouvelle vie du poumon culturel sédunois. 

Ce vendredi, le projet était enfin dévoilé, un peu plus d’un an après l’annonce de la fusion administrative du Théâtre de Valère et du Petithéâtre de Sion. Pour mémoire, à la fin de la convention liant l’association CMA – qui assurait la gestion des deux théâtres municipaux – à la Ville, une étude externe avait été menée pour évaluer la pertinence et les évolutions possibles pour chacune des deux institutions. La nécessité d’un nouvel élan, porté par une direction unique, était ressortie de ce travail et suite à un appel d’offres, le projet de Stefan Hort «l’avait brillamment emporté», comme le relevait le conseiller municipal Sébastien Gattlen, également président de l’ATVP (Association du Théâtre de Valère et du Petithéâtre), gestionnaire actuelle du projet.

De l’art et du vivant

Durant l’été, un avant-goût de la ligne du Spot avait déjà été donné avec la Place, rendez-vous culturel et festif en plein air, qui n’a cessé de gagner en aura au fil des semaines, du jeudi au dimanche. «On a voulu que les arts vivants soient encore plus vivants. Que les gens viennent au spectacle, bien sûr, mais pas seulement. Qu’ils puissent se retrouver pour boire un verre, échanger, et vraiment s’approprier les différents lieux du pôle», explique Stefan Hort. Différents lieux, car durant la saison, les compagnies et les pièces pourront s’épanouir autant au Théâtre de Valère – les anciens noms restent d’usage implicitement –, à l’église des Jésuites, qu’à la Cave du théâtre ou au Petithéâtre.


Nous sommes ouverts à toutes et tous, mais avons une ligne claire, centrée sur l’innovation.
Stefan Hort, directeur du Spot


De la souplesse et de la fraîcheur, donc, pour une identité résolument contemporaine, soulignée par la ligne graphique imaginée par l’entreprise de communication sédunoise Forme. «Leur apport a été très grand», souligne Anaël Antille, responsable de la communication. «Trouver un nom qui puisse regrouper ces deux théâtres chargés d’histoire, ça n’était pas facile. Forme nous a proposé plusieurs idées, et celle du Spot a fait l’unanimité dans l’équipe.»

Une modernité ouverte

La programmation, elle, affirme un réel ancrage dans la production valaisanne et romande, même si l’international a toujours sa place. «Nous avons la chance d’avoir une scène de grande qualité. Nous voulons la mettre en lumière», appuie Stefan Hort. Au risque de déstabiliser les abonnés historiques? «Jusqu’ici, les retours sont très positifs. Certains abonnés sont peut-être un peu déstabilisés, mais pas réticents. Il faut accompagner, expliquer. Il y a un facteur risque, c’est sûr, mais nous sommes convaincus que la voie choisie est bonne. Nous sommes ouverts à toutes et tous, mais avons une ligne claire, centrée sur l’innovation.»

Lancement en grande pompe


Dans l’exposition à l’église des Jésuites, des objets représentent l’essence des pièces programmées, et à chacun est attribué deux QR codes, soit pour réserver, soit pour agender. @ Héloïse Maret


Cirque, théâtre, humour, danse… la diversité sera effectivement à l’ordre de la saison et des suivantes. Et pour offrir un véritable avant-goût au public, une journée portes ouvertes et organisée ce samedi 4 septembre. Concerts, performances, food trucks, de 11 heures à tard dans la nuit, la place des théâtres fêtera son nouveau pôle. Avec aussi une exposition dans l’église des Jésuites, présentant de façon originale la nouvelle saison. «Nous avons voulu représenter l’essence des spectacles par des objets. Devant chacun, un QR code permet soit d’acheter un billet, soit d’agender la date», explique Anaël Antille.



Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Arts de la scèneCoup de théâtre sous Valère: deux directeurs remerciés et un nouvel élanCoup de théâtre sous Valère: deux directeurs remerciés et un nouvel élan

Coup de théâtre sous Valère

La Ville de Sion a annoncé ce mercredi des changements structurels majeurs pour ses deux théâtres municipaux. Un...

  18.06.2020 18:00
Premium

Top