Coronavirus

Coronavirus: avec la fermeture des tea-rooms, les boulangers mangent leur pain noir

chargement

Pain Après un an de pandémie, la vente de pains et de pâtisseries n’a pas baissé. Mais les boulangers qui comptent souvent sur un salon de thé pour arrondir les fins de mois voient leur chiffre d’affaires fondre.

  26.03.2021, 14:05
Lecture: 5min
Premium
Si la consommation de pain résiste à la pandémie, les boulangers doivent faire face à une perte liée à l'annulation des manifestations et à la fermeture des restaurants.

Il a pris une retraite anticipée qui n’était pas planifiée. Le Covid-19 a eu raison de la boulangerie de Jean-François Fournier à Basse-Nendaz. «Au village, il y a deux boulangeries et un magasin Volg qui vend aussi du pain. Jusqu’au Coronavirus, le fait d’avoir aussi un tea-room nous aidait à rester rentables. Mais quand on a dû fermer cet...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: un demi-million de morts au BrésilCoronavirus: un demi-million de morts au Brésil

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du 18 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du 18 juin

PandémieCoronavirus en chiffres: vaccination, incidence, infections en Suisse... nos infographiesCoronavirus en chiffres: vaccination, incidence, infections en Suisse... nos infographies

stratégieCoronavirus: normalisation de la politique économique en trois étapesCoronavirus: normalisation de la politique économique en trois étapes

Bilan hebdomadaireCoronavirus: les chiffres valaisans sont en recul constant, mais le variant indien s'installeCoronavirus: les chiffres valaisans sont en recul constant, mais le variant indien s'installe

Top