Coronavirus
 01.04.2020, 11:53

Coronavirus: le Grand Conseil valaisan va siéger à Brigue

chargement
Les députés quittent leur salle habituelle pendant la crise liée au coronavirus.

Politique Pour pouvoir disposer d’une distance suffisante entre eux, les députés vont déplacer leur session de juin dans le Haut-Valais. Ils ne siégeront qu’en matinée.

L’information diffusée par nos collègues du quotidien haut-valaisan «Walliser Bote» n’était pas un poisson d’avril. Le Grand Conseil, qui a supprimé sa session de mai, siégera bien à Brigue pour sa session de juin.

«A la Simplonhalle, il est possible d’installer 140 tables distantes les unes des autres», explique Gilles Martin, le Grand Baillif qui a vu son mandat prolonger en raison de la crise du Coronavirus.

A lire aussi : Grand Conseil: session de mai annulée, Gilles Martin reste président

Sans pause de midi

Sans restaurant ouvert, le programme des parlementaires a été allégé. «Nous ne siégerons qu’en matinée pour éviter les repas de midi», note le président.

Le programme de la session a dû être réduit au maximum. Il y aura les comptes de l’Etat et des décisions portant sur des projets de réalisations. L’idée est d’accorder les crédits nécessaires pour que les travaux prévus puissent démarrer rapidement à la sortie de la crise, dans le but de donner un coup de pouce à l’économie.

Le lundi matin verra aussi l’élection du nouveau président du Parlement cantonal. Sauf tremblement de terre, ce sera l’actuel premier vice-président, le socialiste de Collombey-Muraz Olivier Turin.

Des travaux de commission virtuels

Pour éviter un maximum de contact physique entre les élus, les séances préparatoires des commissions se feront, en principe, soit par des échanges de courriels soit par visioconférences.

Ces solutions ne sont pas idéales. Raison pour laquelle tous les sujets pouvant s’avérer délicats et nécessitant des échanges nourris ont été reportés à des jours meilleurs.

La Commission des finances, qui doit notamment se pencher sur les comptes étatiques, tiendra elle séance avec une présence physique. «Il y aura 14 personnes dans une salle prévue pour 130 députés, ils pourront avoir suffisamment de place entre elles», commente Gilles Martin.

 

L’info solidaire

Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PolitiqueCoronavirus: la démocratie en pause en ValaisCoronavirus: la démocratie en pause en Valais

PandémieCoronavirus: le Grand Conseil valaisan siège quand mêmeCoronavirus: le Grand Conseil valaisan siège quand même

Top