Coronavirus
 27.03.2020, 18:32

Coronavirus: «Le Valais est en train de développer un suivi psychologique pour la population»

chargement
Le Dr Ambord précise que 4% seulement des personnes hospitalisées en Valais ont moins de 50 ans.

Pandémie Alors que le Valais comptait vendredi en fin de journée vingt victimes du coronavirus, le médecin cantonal, le Dr Christian Ambord, rappelle que plus de huit personnes sur dix infectées ne sont pas hospitalisées. Il assure par ailleurs que le Valais prépare actuellement un accompagnement psychologique pour les personnes touchées par la pandémie.

Dr Ambord, pourquoi le Valais se situe-t-il dans le peloton de tête des cantons suisses avec l’un des plus importants nombres de cas positifs pour 10 000 habitants?

L’incidence reflète le nombre de tests positifs effectués par un canton pour 10 000 habitants. Les pratiques de dépistage étant différentes, il est difficile de comparer. Mais la proximité du Valais avec la Lombardie qui est un foyer important d’infections au Covid-19 en Europe a probablement eu un impact. On constate une situation identique dans d’autres cantons limitrophes comme le Tessin ou les Grisons. Le Valais est un canton très touristique, ce qui entraîne une importante circulation de personnes et par la même occasion du virus.

Qui sont ces vingt Valaisans qui sont morts du coronavirus? 

Ils faisaient tous partie des personnes à risque. Seize d’entre elles avaient 80 ans et plus, trois entre 70 et 79 ans et une personne entre 50 et 59 ans. 74% des personnes décédées sont de sexe masculin.

Qui sont les malades actuellement hospitalisés en Valais? Quelles sont leurs chances de survie?

Près de 104 personnes sont actuellement hospitalisées en Valais en raison d’une infection par le coronavirus. Plus d’un tiers a plus de 80 ans et 4% seulement sont âgées de moins de 50 ans. Parmi ces personnes, 15 sont aux soins intensifs, dont 14 sous assistance respiratoire. Jusqu’à présent, la grande majorité des personnes hospitalisées en Valais font partie des catégories à risque. 

Il est difficile de s’exprimer sur les chances de survie de manière individuelle. Plus de 80% des personnes testées positives ne sont pas hospitalisées et développent une forme légère de la maladie. Par contre, le risque de complications est beaucoup plus élevé pour les personnes de 80 ans et plus avec plusieurs maladies préexistantes. 

A lire aussi: Coronavirus: des Valaisans de toutes les générations ont guéri

Nous avons recueilli le témoignage de Valaisannes et de Valaisans qui ont survécu à cette maladie. Un soutien psychologique est-il prévu pour les gens qui ont été contaminés? Pour leurs proches? Ces personnes pourront-elles être accompagnées?

Oui. Le canton, en collaboration avec l’Organisation cantonale valaisanne des secours et l’Hôpital du Valais, est en train de développer un soutien psychologique pour la population. Une communication sera faite prochainement sur le sujet.

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 30 maiCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 30 mai

EntraideVerbier Festival: l’aide d’urgence déjà épuisée mais renflouéeVerbier Festival: l’aide d’urgence déjà épuisée mais renflouée

PentecôteAyent: le Morcé réinventé sur fond de CovidAyent: le Morcé réinventé sur fond de Covid

Pertes financièresCoronavirus: les hôteliers romands souffrent de l’absence de la clientèle d’affairesCoronavirus: les hôteliers romands souffrent de l’absence de la clientèle d’affaires

FormationCoronavirus: Guy Parmelin assure que les places d’apprentissage seront garantiesCoronavirus: Guy Parmelin assure que les places d’apprentissage seront garanties

Top