Coronavirus
 30.04.2020, 18:09

Coronavirus: les plans des cantons suisses pour le retour à l'école

chargement
Dans de nombreux cantons, les enfants recommenceront l'école par petits groupes. (Illustration)

Scolarité Au lendemain de la décision du Conseil fédéral de rouvrir les écoles obligatoires dès le 11 mai, la majorité des cantons a présenté leurs plans de reprise ce jeudi. Tour d'horizon.

La plupart des cantons ont dévoilé jeudi leur plan pour le retour des enfants à l'école dès le 11 mai. Les élèves devront rester à 2 mètres de leur enseignants, mais n'auront pas à respecter cette distance eutre eux, un distingo qui fait bondir dans certaines chaumières.

Un principe se détache: les enfants recommenceront l'école par petits groupes, soit le matin, soit l'après-midi pour les cantons de Genève et Neuchâtel ou un jour sur deux dans le canton de Vaud.

Dans le Jura, l’enseignement se fera en demi-classes alternées chaque jour. En Valais francophone, le reprise de l'école obligatoire aura lieu de manière progressive, mais dans les régions touristiques germanophones du canton avec un effectif entier en présentiel.

Reprise radicale

Au Tessin également, les enfants reprendront le chemin de l'école obligatoire le 11 mai. Le canton qui a souffert le premier du coronavirus revient ainsi petit à petit à la normale.

Les solutions envisagées Outre-Sarine pour la reprise de l'école obligatoire varient. Certains cantons privilégient un retour radical. Bâle-Ville préfère rouvrir d'emblée tous les établissements scolaires à l'ensemble des classes au complet. Dans le canton de Glaris, les écoles primaires et les écoles enfantines reprendront dans les classes et, dans la mesure du possible, selon l'horaire normal aussi.

Dans le canton de Berne, l'enseignement présentiel reprendra en demi-classes pendant les deux premiers jours. En terres zurichoises et st-galloise notamment, les classes seront divisées en deux durant les premières semaines. Ces demi-classes se rendront à l'école à tour de rôle.

Pas de distance sanitaire entre les enfants

Si certains cantons alémaniques vont déconfiner plus radicalement l'école qu'en Suisse romande, tous respectent une distance sanitaire de deux mètres entre enseignants et entre profs et enfants. Mais cette règle ne s'applique pas entre les enfants.

Une mesure que certains ados ne comprennent pas: "je n'ai pas envie d'attraper la maladie, ni de la transmettre à mes parents: mon père est un cas à risque", explique une ado lausannoise les yeux rougis. Elle promet de porter un chapeau pour tenir ses camarades à distance, comme ceux des élèves chinois, que l'on peut voir sur des vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux.

Plusieurs cantons ont prévu ce cas de figure. Les élèves vulnérables ou vivant avec une personne vulnérable pourront poursuivre l'enseignement à distance après en avoir fait la demande via un document officiel.

Maladie déjà attrapée

D'autres familles sont plus calmes, car elles ont déjà attrapé le coronavirus et s'en sont sorties indemnes. "Je suis détendue maintenant", explique ainsi cette Neuchâteloise, mère de deux ados.

Les enfants ne couperont pas aux mesures d'hygiène. Ils devront se laver les mains en arrivant à l'école et après chaque récréation. S'il devait manquer de lavabos, de la solution hydroalcoolique sera à disposition des enseignants et des élèves.

Masque ni imposé ni recommandé

Les contacts physiques sont à éviter le plus possible (se serrer les mains, accolades, s'embrasser, etc). Le port du masque n'est en revanche ni imposé ni même recommandé.

Les parents devront éviter de se rassembler aux abords des écoles et les élèves seront encouragés à quitter immédiatement l'établissement à la fin des cours. Les transports scolaires, comme les devoirs surveillés, fonctionneront à nouveau dès le 11 mai.

Fini les notes et les examens

Usant de leur liberté, la plupart des cantons renoncent aux notes et aux examens jusqu'à la fin de l'année scolaire. Par contre, Fribourg, Argovie et les Grisons, canton le plus touché en Suisse orientale, maintiennent des examens de maturité écrits.

Idem en Suisse centrale et orientale, régions plus rurales et moins concernées par le coronavirus. Les examens écrits y sont généralement maintenus alors que les épreuves orales y sont supprimées, sauf en Thurgovie, où le programme complet sera suivi à la lettre.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 30 avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 30 avril

InfographieCoronavirus: les chiffres de la pandémie en Suisse et dans le mondeCoronavirus: les chiffres de la pandémie en Suisse et dans le monde

Grandeur natureCoronavirus: 100 militaires testent l’app de l’EPFL qui retracera les chaînes d’infectionsCoronavirus: 100 militaires testent l’app de l’EPFL qui retracera les chaînes d’infections

Transports publicsCoronavirus: les CFF et CarPostal n’imposent pas le port du masque aux usagersCoronavirus: les CFF et CarPostal n’imposent pas le port du masque aux usagers

rechercheCoronavirus: en Chine, un vaccin expérimental se fabrique déjà à grande échelleCoronavirus: en Chine, un vaccin expérimental se fabrique déjà à grande échelle

Top