Coronavirus
 24.06.2020, 14:00

Coronavirus: les tests de dépistage seront gratuits pour tous dès jeudi

chargement
Les personnes qui se soumettent à un test de dépistage du Covid-19 ne devront plus mettre la main au portemonnaie en Suisse (archives).

Pandémie Dès ce jeudi, les tests de dépistage du coronavirus seront gratuits pour tous en Suisse. Une nécessité pour éviter une deuxième vague et supprimer les inégalités de traitement.

Les personnes qui se soumettent à un test de dépistage du Covid-19 ne devront plus débourser un centime dès jeudi. Le Conseil fédéral a décidé mercredi de prendre en charge les coûts de tous les tests afin de simplifier les choses.

Le recours à un monitorage étroit est nécessaire pour éviter une deuxième vague de l'épidémie et réagir rapidement en cas de hausse du nombre de cas. Celui-ci est actuellement bas, mais "rien n'est définitivement acquis, des recrudescences ont eu lieu dans les pays voisins et avec l'arrivée des vacances, la situation est fragile", a expliqué à la presse le ministre de la santé Alain Berset.

Le traçage est central. Il est primordial que tout le monde participe et se fasse tester même en cas de symptômes légers. Il faut empêcher que certaines personnes renoncent à se faire dépister pour des questions financières. La décision du Conseil fédéral vise à enlever toutes les incitations négatives.

Inégalité actuelle

Actuellement, il existe une inégalité de traitement. Dans certains cas, les analyses sont prises en charge par les cantons. Dans d'autres, c'est l'assurance maladie obligatoire qui assume les coûts, mais les personnes testées participent aux frais par l'intermédiaire de la franchise et de la quote-part. Dès jeudi, elles n'auront plus rien à payer.

La Confédération prendra en charge aussi bien les tests permettant de déceler une contamination que les tests sérologiques de détection des anticorps. Elle versera aux caisses maladie un forfait de 169 francs pour les premiers et de 113 francs pour les seconds.

Ces derniers ne sont pas encore recommandés par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) car ils permettent uniquement de voir après coup si une personne est immunisée. Il existe encore insuffisamment d'études scientifiques sur leur portée.

Symptômes légers

Seuls les tests de contamination permettront de tracer les cas et d'endiguer l'épidémie comme le souhaite le Conseil fédéral. Toutes les personnes présentant des symptômes légers devraient s'y soumettre, mais cette recommandation ne concerne pas les enfants. Les pédiatres doivent évaluer chaque situation précise.

Il n'est pas non plus nécessaire que toutes les personnes se fassent tester avant de partir en vacances sans indication médicale. Les capacités de test n'en sont pas moins élevées. Selon l'OFSP, elles se situent à 15'000 tests par jour et pourront être augmentées si nécessaire.

Les médecins et autres fournisseurs de prestations admis enverront la facture directement aux assureurs. Dès octobre, les caisses maladie devront rendre des comptes tous les trois mois à l'OFSP sur les remboursements effectués.

288 millions

Le Conseil fédéral va demander un crédit supplémentaire de 288 millions de francs, une partie servira cette année, l'autre l'an prochain. La somme correspond à une moyenne de 8'000 tests par jour. Le Parlement devra se prononcer à la session d'automne.

La décision du Conseil fédéral répond à une demande de la task force scientifique de la Confédération. Les cantons et le Conseil national ont aussi fait pression pour une prise en charge uniforme des coûts.

Le gouvernement a rencontré les cantons lundi à ce sujet, a précisé M. Berset. Il a fait un pas pour les tests mais n'est pas disposé à assumer les pertes de recettes des hôpitaux liées à l'épidémie dans la phase de mars et avril. Les établissements avaient alors dû renoncer aux opérations non urgentes.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 24 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 24 juin

Top