Coronavirus
 06.05.2020, 15:18

Coronavirus: port du masque dans les transports scolaires, une erreur de traduction sème l’émoi

chargement
Les élèves ne seront pas tenus de porter ni gants ni masques pour prendre le bus scolaire.

Ecole Une erreur de traduction de CarPostal a créé un moment de panique chez les parents et les autorités scolaires. Elle a été corrigée, mais la directive erronée concernant le port du masque pour les élèves prenant le bus a déjà bien circulé.

Lundi, les élèves prenant un car postal pour se rendre à l’école ne seront pas obligés de porter un masque de protection. Contrairement à ce qu’a laissé croire un communiqué de CarPostal diffusé mercredi matin et largement relayé.

Une erreur de traduction

«Il s’agit d’une erreur de traduction», nous confirme Katharina Merkle, du service de presse de CarPostal. La phrase «si les distances ne peuvent pas être respectées, les enfants doivent eux aussi porter un masque» est devenue «si les distances ne peuvent pas être respectées, les enfants devraient eux aussi porter un masque» sur les lignes qui ne transportent pas que des écoliers. En clair, «il s’agit d’une recommandation et non d’une obligation».

Le masque recommandé

Lorsque les distances sociales ne peuvent pas être respectées, les autorités recommandent le port du masque hygiénique. La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga l’a rappelé en conférence de presse: cette recommandation s’applique également aux transports scolaires.

Emoi en Valais

Le communiqué de CarPostal évoquant une obligation a été envoyé aux principaux médias du pays. Il a été rapidement repris par une dépêche de l’agence Keystone-ATS et relayé sur de nombreux sites internet.

En Valais, les parents se sont émus de cette nouvelle obligation. Les autorités valaisannes, par l’intermédiaire du chef du Service de la mobilité Vincent Pellissier, ont rapidement pris contact avec CarPostal pour obtenir une clarification.

«Si les règles de distance sociale et du port du masque obligatoire s’appliquaient, nous ne pourrions tout simplement pas ouvrir les écoles», commente Jean-Philippe Lonfat, chef du Service de l’enseignement.

En milieu d’après-midi, CarPostal a officiellement rectifié le tir par l’intermédiaire d’un nouveau communiqué de presse. C’est donc confirmé: le masque n’est pas obligatoire pour les enfants dans les transports scolaires.

L’info solidaire

Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch
 

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FormationCoronavirus et école: les détails de la reprise en ValaisCoronavirus et école: les détails de la reprise en Valais

Top