Femmes Valais

De grand-maman à petite-fille, elles ont le féminisme vissé à l’ADN

chargement

Grève des femmes Grand-maman, fille, petite-fille: chez les Bolli-Titzé, le féminisme est chevillé à l’âme et au sang. Engagées pour ce 14 juin, elles incarnent trois générations de convictions.

 14.06.2019, 05:30
Lecture: 4min
Premium
Trois personnalités, trois âges, trois messages: pour Miléna, Delphine et Suzanne, le chemin vers l’égalité est pluriel. Et indispensable.

Elles s’envoient des piques, des vannes, des sourires, des câlins. Parlent beaucoup. Rient beaucoup. Répondent beaucoup. Garder les choses pour elles? Impossible. Ce vendredi 14 juin, Miléna Titzé, Delphine Bolli-Titzé et Suzanne Bolli seront dans les rues de Sion pour la mobilisation de la grève des femmes. Rien d’étonnant pour celles qui ont toujours décidé de prendre la place...

À lire aussi...

RevendicationsGrève des femmes: lever le poing, pour et contre quoi? Focus sur les combats des ValaisannesGrève des femmes: lever le poing, pour et contre quoi? Focus sur les combats des Valaisannes

MobilisationGrève des femmes du 14 juin: le face-à-face entre Sandra Previti et Sarah LuyetGrève des femmes du 14 juin: le face-à-face entre Sandra Previti et Sarah Luyet

mobilisationGrève des femmes: ce 14 juin qui fait fleurir les élans féministes en ValaisGrève des femmes: ce 14 juin qui fait fleurir les élans féministes en Valais

Top