18 avril 1991: quand le ciel tombait sur la tête de Randa


Il y a trente ans, le village haut-valaisan de Randa vivait l’un des deux événements géologiques alpins les plus importants du XXe siècle. Trente millions de mètres cubes de roche se détachaient cette année-là de la montagne. Souvenirs. 


Noémie Fournier

 18.04.2021, 12:00

On l’a échappé belle. Le 18 avril 1991, il y a tout juste trente ans, un immense éboulement modifie à jamais le visage de Randa et avec lui celui de la vallée de Zermatt. De mémoire d’homme dans la région, on n’avait jamais vu ça. 

Mais pas de quoi déboulonner ces montagnards de leur mobilier naturel. Entre les chutes de séracs, les éboulements, les avalanches ou les inondations, le village n’en est pas à sa première frayeur. La montagne leur tombe sur la tête? Qu’importe. Les locaux ont un allié de taille. L’Eternel. Autrefois, cinq jours par an étaient d’ailleurs dédiés à la prière contre les dangers naturels. Jusqu’à aujourd’hui, les vœux pieux ont toujours été récompensés. Aucune catastrophe naturelle n’a fait de victime à Randa. Alors non, la nature n’a pas épargné le village, mais elle aura toujours sauvegardé ce qu’il a de plus précieux: ses âmes.