Election du Conseil d’Etat valaisan: un appel commun du PLR, du PS et de l’UDC

chargement

Cantonales 2021 Trois partis minoritaires demandent aux Valaisans d’élire un Conseil d’Etat avec 2 PDC, 1 PLR, 1 PS et 1 UDC. La démarche est lancée sans les Verts, sans le Centre Gauche-PCS et sans l’UDC du Haut. De son côté, le PDC se dit "étonné".

  15.03.2021, 10:47
PLR, PS et UDC appellent ensemble à élire un "gouvernement équilibré" ne comportant que deux PDC.

Le PLR, l’UDC du Valais romand et le Parti socialiste lancent un appel commun aux Valaisan-ne-s pour qu’ils élisent «un gouvernement équilibré qui inclut tant les principales sensibilités politiques du canton issues des urnes le 7 mars que la représentation du Haut-Valais avec deux sièges au Conseil d’Etat».

Pour obtenir ce «gouvernement équilibré», ils soutiennent un Conseil d’Etat constitué de 2 PDC, 1 PLR, 1 PS et 1 UDC.

Les trois partis déclarent n’être «contre aucun parti ni contre aucune personne», même si leur appel vise la fin de la majorité PDC au gouvernement cantonal. Ils ne donnent donc pas clairement de consigne de vote en disant pour qui il faut voter pour réaliser leur vœu. Par contre, il n’est pas difficile de voir que l’appel vise le candidat PDC Serge Gaudin, puisque pour avoir deux sièges germanophones au Conseil d’Etat, Roberto Schmidt doit être élu et que Christophe Darbellay est, selon les dispositions constitutionnelles, déjà élu en tant que seul représentant du Bas-Valais en lice.

L’appel est signé par les trois présidents de parti: Florian Piasenta (PLR), Cyrille Fauchère (UDC) et Barbara Lanthemann (PS), mais aussi par plusieurs personnalités, comme les conseillers nationaux Jean-Luc Addor (UDC) et Philippe Nantermod (PLR), ainsi que des représentants du Parti socialiste du Haut et du Parti libéral-radical du Haut.

Le PDC «étonné»

Les trois partis C ont réagi en se disant «très étonnés» de cet appel. «Le PLR, le PS et l’UDCVr n'offrent pour leur part aucune vision commune pour les Valaisannes et Valaisans. Leur seule motivation est de s’emparer d’un siège.»

Le PDC indique également son souhait d’avoir deux représentants du Haut-Valais dans le futur Gouvernement.

L’UDC du Haut n’est pas partie prenante

L’UDC du Haut ne fait pas partie des signataires de cet appel. «Dans la mesure où deux ou trois membres de l’UDC sont mentionnés comme soutiens à cet appel, je tiens à faire savoir publiquement que ce document n’a jamais été approuvé par les organes habilités de l’UDC Valais romand et du SVPO (ndlr: l’UDC du Haut), ni par moi en tant que candidat», déclare Franz Ruppen. Il ne s’associe pas à la démarche. «Je veux assurer le deuxième siège haut-valaisan et redonner un siège à mon parti. Pour le reste, c’est au peuple valaisan de décider.»

Dans le Valais romand, la démarche ne fait pas l’unanimité dans les rangs de l’UDC. Le député François Pellouchoud écrit sur Facebook: «Je ne vais pas suivre l’appel des représentants des partis minoritaires. Ceux-ci veulent seulement mettre à terre le parti majoritaire sans se soucier du bien de notre canton.»

Les Verts refusent de signer

Les Verts ont été sollicités pour signer ce document. Ils ont refusé à l’unanimité de leur comité. Un soutien à l’UDC leur paraît inadéquat. «Nous appelons à voter pour Mathias Reynard et à composer un gouvernement le plus proche de nos valeurs en consultant les profils Smartvote des candidats», explique le président du parti, Jean-Pascal Fournier.

L’appel du Centre Gauche-PCS

Le Centre Gauche-PCS n’est pas associé non plus à cette démarche. Ce parti a lui aussi lancé un appel pour que le gouvernement cantonal ne soit pas uniquement constitué de représentants de droite. Il apporte donc un «soutien» sans réserve au candidat socialiste Mathias Reynard.


À lire aussi...

JusticeÉlections cantonales 2021: des bulletins modifiés dans le Haut-Valais, mais sans fraudeÉlections cantonales 2021: des bulletins modifiés dans le Haut-Valais, mais sans fraude

GouvernementConseil d’Etat valaisan: les départements sont répartisConseil d’Etat valaisan: les départements sont répartis

Mue politiqueQu’est-ce que ça change, un Valais sans majorité absolue?Qu’est-ce que ça change, un Valais sans majorité absolue?

ÉDITOElection au Conseil d’Etat: la grande victoire de deux minoritésElection au Conseil d’Etat: la grande victoire de deux minorités

GouvernementCantonales 2021: les cartes du vote par commune, le Valais romand plébiscite la diversité au Conseil d’EtatCantonales 2021: les cartes du vote par commune, le Valais romand plébiscite la diversité au Conseil d’Etat

Top